Les Roses de Margot, ouverture 2019, 69 Saint Genis Laval

Les Roses de Margot, l’Hermitage,
chemin de Lorette (face au n°37) 69230 Saint Genis Laval
Tél. 04 78 56 11 89/06 23 39 57 68
Par mail : marc.sereys@orange.fr

700 variétés de roses et de nombreuses vivaces

Créé par Margot dans un environnement d’arbres séculaires, le jardin de l’Hermitage mêle harmonieusement rosiers et plantes vivaces.

Le jardin de 9 500 m2, bordé de deux allées d’arbres, est riche de plus de 600 variétés de roses anciennes et modernes. Le rosiériste Fabien Ducher, qui en a fourni la plupart, a même créé en 2002 une rose au nom de sa petite fille « Marie-Lys ». Si les roses sont privilégiées, elles sont agrémentées de plantes vivaces réparties en massifs aux tons dégradés : roses, rouges, blancs, jaunes et saumon.

Avant l’épanouissement des roses, tulipes, rhododendrons, camélias et pivoines fleurissent le jardin, et en automne ce sont les asters et chrysanthèmes. 

OUVERTURE 2019:
Vendredi 17 , samedi 18, dimanche 19 mai
Vendredi 24, samedi 25, dimanche 26 mai
pour les Rendez-vous au jardin, Vendredi 7, samedi 8 dimanche 9 et lundi 10 juin

HORAIRES:
Vendredi, samedi et lundi de 10h à 20h
Dimanche de 15h à 20h Visite à partir de 6 euros par personne
entièrement versés à Vietnam Espérance

Pour groupe à partir de 10 pers. RV possible un autre jour

possibilité de pique-nique

Accès
En voiture de Lyon : A7 sorte La Mulatire
directon Oullins puis Saint Genis Laval
Apris le panneau St Genis Laval,
prendre au 1er feu à droite l’allée de Longchêne
puis à la chapelle, remonter le chemin de Lorete à gauche
En bus : prendre le n° C10
arrêt LORETTE prendre le chemin de Lorete

Le Jardin des Cinq Sens (74) obtient un nouveau prix pour ses 30 ans

 site du Jardin des Cinq Sens 

30 ANS DE PASSION RÉCOMPENSÉS 

Au printemps 1988, Yves et Anne-Monique d’Yvoire ouvrent pour la première fois les portes de leur jardin après 2 ans de travaux. Le projet, élaboré en collaboration avec Alain Richert et André Gayraud, donne naissance à un jardin d’inspiration médiévale totalement ancré dans son époque : une promenade sensorielle dans un labyrinthe végétal.

30 ans plus tard, à l’heure où chacun tente sans cesse de se connecter à un monde virtuel et instantané, la visite du Jardin des Cinq Sens offre, quand à elle, de prendre le temps (Festina lente) de retrouver le lien fort qui unira toujours les hommes aux plantes, se reconnecter à l’essentiel.

 Obtention du PRIX VMF « Réhabilitation de Jardin »

Créée en 1958 par Anne de Amodio et reconnue d’utilité publique en 1963, l’association Veilles Maisons Françaises se consacre à la sauvegarde et à la mise en valeur du patrimoine bâti et paysager depuis près de 60 ans.

Voulant jouer un rôle de découvreur, le prix s’attache à dénicher et faire connaître des sites où s’illustrent l’originalité et la créativité, en adéquation avec l’esprit des lieux. Ce prix est remis par un jury constitué, entre autre, de Michel Audouy, enseignant à l’École Nationale Supérieure de Paysage de Versailles, Chantal Colleu-Dumond, directrice du domaine et du festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire et Véra de Commarque, vice présidente du Comité des Parcs et Jardins de France. Matthieu Constans, chef jardinier du Jardin des Cinq Sens accompagnait les créateurs Yves et Anne-Monique d’Yvoire à la remise des prix qui a lieu mardi 26 juin à Paris.

 Labellisé parmi les «Plus Beaux Jardins de France»

Vaux le Vicomte, Villandry, Chantilly, Courson, Eyrignac… Ces célèbres jardins, fleurons de l’art paysager, constituent le noyau de l’association créée afin de valoriser les jardins privés ouverts au public.

Au départ, rien ne prédestinait le Jardin des Cinq Sens, situé au coeur du bourg médiéval d’Yvoire, à cotoyer ces vastes parcs à la Française. Après une visite suprise de Capucine et Patrick Sermadiras, propriétaires des jardins d’Eyrignac, l’association invite officiellement le Jardin des Cinq Sens à faire partie des «Plus Beaux Jardins de France» pour sa qualité, la richesse de ses collections et son originalité.

 Yvoire Jazz Festival

Le prochain rendez-vous spécial du jardin : vendredi 6 et samedi 7 juillet 2018. A l’occasion de ses 30 ans, Le Jardin des Cinq Sens s’associe au Jazz Festival pour habiller de notes musicales ses allées. A partir de 17h30, la dernière heure d’ouverture du jardin sera l’occasion d’un concert intimiste… où le nombre d’auditeurs sera limité. Soyez au rendez-vous pour pouvoir y assister.

Redécouverte et restitution d’un grand parc en Dauphiné

Le château de Vertrieu est majestueusement planté sur les bords du Rhône à l’endroit où il quitte les montagnes pour entrer dans la plaine de l’Ain.
Le parc, IMH, se compose de deux parties : une partie Est, oeuvre des Luizet père et fils et une partie Ouest, dessinée par Claude Perret pour Léonard Bathéon en 1714 ancêtre des propriétaires actuels.
Le parc est en cours de restauration à l’aide de documents de l’époque, de relevé topographique et de conseils professionnels.

Au delà des travaux eux-mêmes, dont les premiers éléments préparatoires ont été engagés il y a près de 30 ans, c’est l’histoire de la restitution de ce parc depuis sa conception à la fin du règne de Louis XIV que nous livrent Isabelle et Régis de Laroullière, propriétaires des lieux.

Cette communication fait suite à la visite d’adhérents de PJRA en septembre 2017.

Redécouverte et restitution d’un grand parc en Dauphiné  

Maladie des buis, revue de presse

La revue de presse de Vertrieu (38), mise à jour le 17/05/17

SOMMAIRE
Date de parution/ source/ sujet

  • 21/04/2017 AFP: Sauver les buis, des derogations et des debuts de solution
  • 21/04/2017 Le Parisien: Sauver les buis, des derogations et des debuts de solution
  • 21/04/2017 France bleu: Vertrieu veut protéger ses derniers buis contre la redoutable pyrale
  • 22/04/2017 le dauphine.com: Mobilisation contre la pyrale du buis
  • 24/04/2017 lefigaro.fr: La pyrale du buis a déjà commencé à servir !
  • 25/04/2017 france3- regions.francetvinfo.fr: Pour lutter contre la pyrale du buis, pesticides chimiques, micro-guêpes ou phéromones ?
  • 28/04/2017 le courrierliberte.fr Vertrieu : vigilance et mobilisation générale pour protéger et sauver le buis français
  • 14/05/2017 leberry.fr : Les champignons ennemis des buis

POUR LIRE & TELECHARGER LA REVUE DE PRESSE
 CLIQUER ICI 

Attention, plantes TOXIQUES!

Elles sont partout ! Dans nos jardins, sur nos balcons, dans nos bois et forêts, au détour d’une allée, elles attendent que vous succombiez au fruit défendu et que vous les mangiez. Ce sont des tueuses de l’ombre, cachées sous de beaux oripeaux. On en compte plusieurs dizaines rien qu’en France. Voici les plus dangereuses…

  • La belladone   
  • Le chèvrefeuille   
  • Le laurier-rose   
  • Le muguet   
  • Le ricin  
  • Le gui   
  • La grande ciguë   
  • Le buis
  • Le colchique

Alors, prudence !

Consultez l’avis de Jean-Claude MOIRON

Fichier « PowerPoint » : plantes_toxiques1