FREDERIQUE TEZENAS DU MONTCEL, lauréate 2019 du prix « Allée d’arbres » de la SPPEF

Le prix « Allée d’arbres » lui a été remis lors du Salon International du Patrimoine qui s’est tenu au Caroussel du Louvre du 24 au 27 octobre 2019.

Pour le projet et chantier de replantation de l’avenue d’arrivée au château de La Serraz en Savoie. 800 m de long avec de très vieux châtaigniers + tilleuls + marronniers. Il s’agit de l’allée d’une propriété au dessus du Lac du Bourget

 

Frédérique Tézenas du Montcel, paysagiste du patrimoine est administratrice de PJRA.

Restauration et Création de Parcs et Jardins
Visite du site de l’agence Jardin-Patrimoine : https://www.jardin-patrimoine.fr/agence-jardin-patrimoine/

Contact: 26-I, chemin de la Forestière 69130 Ecully Tel 06 17 10 02 33

 

La SPPEF, Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France, fondée en 1901, est la plus ancienne association nationale de défense du patrimoine.

http://www.sppef.fr/

Le prix « Allée d’arbres » récompense en particulier les actions :

– contribuant à la pérennisation du patrimoine existant (procédures de gestion respectueuses des arbres par exemple) ;

– assurant la restauration de ce patrimoine par des plantations en regarnis ;

– contribuant à la plantation de nouvelles allées dans des conditions assurant la perception du lien entre la voie et les alignements, la perception de la colonnade des troncs et, à terme, sauf dans le cas de formes architecturées, la formation d’une voûte au-dessus de la voie ;

– prenant en compte conjointement la valeur culturelle et environnementale des allées et leur apport au paysage, à la sécurité routière, au bien-être et à l’économie ;

– valorisant le croisement des compétences ;

– encourageant la participation et la responsabilisation du public ;

– s’inscrivant dans la durée ;

– ainsi que les actions de défense en justice.

Visite du site : http://www.sppef.fr/2015/09/22/concours-allees-darbres/

 Le château de La Serraz en Savoie

Témoignages vivants d’un passé historique, culturel et architectural de 800 ans, le château et le parc de La Serraz sont inscrits au titre des Monuments Historiques

Accrochée à un escarpement de la montagne de l’Epine, dressée sur un éperon rocheux et entourée d’à-pics sur trois de ses côtés, la place forte à cours fermées était aisément défendable. Progressivement agrandi et fortifié, le château subit une dure période de guerre et d’occupation au XVIème siècle. L’édifice en souffrit. Par la suite, de nombreux agrandissements et embellissements furent réalisés aux XVIIème et XVIIIème siècles. Mais l’occupation de la Savoie par les troupes révolutionnaires en 1793 causa à nouveau de graves dommages. Une importante campagne de restauration menée dès le début du XIXème siècle redonne heureusement vie à La Serraz et lui confère l’aspect qu’on lui connaît encore aujourd’hui avec son élégante façade de style Renaissance.

A l’origine fief de la Maison de Savoie, la seigneurie de La Serraz est acquise en 1216 par la famille de Seyssel. Au début du XIVème siècle, elle passe à celle de Miolans-Urtières avant de revenir en 1363 aux Seyssel (branche des marquis d’Aix). Erigée en baronnie (1561) puis en marquisat (1654), La Serraz passe en 1755 à la famille Salteur (branche des marquis de Samoëns) pour qui l’investiture est confirmée en 1784.Ce marquisat appartient toujours à la descendance de la famille Salteur de La Serraz qui s’est illustrée depuis le début du XVème siècle, donnant notamment de nombreux militaires, sénateurs au Souverain Sénat de Savoie et personnages politiques.